Après un mois d’utilisation des POD sur Instagram…

Il y a de ces articles imprévus qu’on écrit d’une traite sur un coup de tête et celui ci en fait partie. Sa date de parution n’était pas du tout prévue, son écriture non plus. Un soir après avoir lu cet article de Elles en Parlent qui a secoué la blogosphère j’ai voulu réagir aux Instapods en partageant mon expérience avec vous après un mois d’utilisation intensif. Cet article a été critiqué positivement et négativement. Il comporte quelques erreurs mais dans l’ensemble je comprends son « coup de gueule ». C’est pourquoi, pour vous montrer la vérité sur le rôle d’une « petite » blogueuse sur Instagram, je vous livre mon expérience…

fullsizeoutput_1567.jpeg

Mais avant de parler des POD, sans vraiment vouloir me justifier j’aimerai vous expliquer pourquoi j’y ai eu recours. Ayant un « petit compte » j’ai eu un petit peu de mal à me constituer une communauté ( même si depuis deux mois on commence à être de plus en plus nombreux et je ne peux que vous remercier !! ❤ ), alors après avoir eu connaissance des PODs je me suis dit que ça pourrait m’aider. Alors j’ai intégré un groupe Facebook pour pouvoir rencontrer les créateurs de POD et j’ai fait parti de plusieurs de ces groupes, en essayant d’échanger avec des comptes similaires ( esthétiquement ) au mien.

Mais les PODs qu’est ce que c’est ? Ce sont des groupes d’une quinzaine de personnes en Insta direct ( Instagram limite le nombre de personnes dans le groupe ) pour signaler avec un émotionne notre dernière publication. Les autres membres vont commenter et / ou aimer ( en fonction des PODs ) es dernières publications avec un engagement allant généralement de 24 à 48 heures maximum.

Le point positif !? Oui il y en a un si on prend en compte la condition humaine de la chose. En effet, grâce à ce principe j’ai pu découvrir des comptes vraiment magnifiques, exactement en concordances avec mes goûts; mais aussi des personnes avec qui j’ai créé de réels liens et avec qui j’échange des conseils et des avis réellement constructifs. J’ai intégré un POD de Happy Girls avec qui nous avons de vraies discussions et qui ne force pas à l’engagement ( on commente / aime si on a vraiment envie, si on a vraiment une phrase constructive à écrire ). J’ai rencontré d’autres blogueuses avec plus ou moins d’abonnés que moi avec qui j’adore échanger sous les posts, avec qui nous donnons nos véritables ressentis / avis. Des personnes qui s’intéressent aussi aux Instastories, qui posent des questions, qui apportent des réponses. Bref, si tout le monde joue le jeu au sein d’un POD on peut y nouer de véritables liens. Bien sûre tout cela est un jeu d’affinités. J’ai eu plus de mal à rester dans des PODs où tout le monde ne jouait pas le jeu, mais ça c’est comme dans la vraie vie… Certains profitent du système mais vous me direz, on le voit partout. Mais j’ai aussi quitté des PODs par manque de temps. Car oui, en effet, les PODs prennent du temps en fonction du nombre de personnes qui le composent et du nombre de publications journalières. Si vous voulez vraiment connaître le système de l’intérieur, je vous invite à tester les PODs pendant une période de vacances au cours de laquelle vous êtes sûrs d’être disponibles.

Pourtant, dimanche dernier sur un coup de tête j’ai quitté la majorité des POD dont je faisais partie car j’avais peur d’être fausse sur Instagram, de me forcer à commenter. Pourtant je continues à suivre les personnes avec qui je pense partager des valeurs communes et que j’ai pu rencontrer au sein des POD, et dès que leurs posts me plairont je commenterai leurs photos. Et c’est un point positif et non négligeable ( vous remarquez j’insiste dessus ), j’ai rencontré de belles personnes. Avoir fait partie des PODs m’a aidé à me « lancer » dans les commentaires, chose que je n’aurai pas fait avant parce que dans la vraie vie comme sur Instagram je suis timide. Alors maintenant quand une photo me plaît vraiment, que je sois ou non abonnée au compte, je commente, j’aime, je fais un petit tour sur les autres publications et j’apprécie Instagram sans me forcer.

Mais il est vrai que « nous » les « petites » blogueuses avons plus de difficultés que celles qui se sont lancées dans l’aventure il y a deçà quelques années. L‘algorithme ne nous facilite pas la tâche alors on teste des techniques qui nous paraissent révolutionnaires et que nous pensons utiles. Avec les PODs je n’ai pas constaté une réelle hausse des abonnements à la semaine mais recevoir des commentaires sous mes photos a permis à vous, ma communauté de vous exprimer sous ces posts et ça, ça me touche énormément. Je préfère grandir doucement sur Instagram mais entourée de belles personnes qui ont le mot pour faire sourire.

Alors le point négatif que je retiendrai des PODs c’est que parfois le partage ne va que dans un sens. Mais rien n’est parfait, et bien souvent les personnes qui ne sont pas partageurs sur les réseaux ne le sont pas non plus dans la vraie vie. Pour l’instant je me suis un peu mise en mode « stand-by » des PODs. Je veux dire, je ne sais pas encore si je prolongerai l’aventure. Peut être que j’en ai fait le tour, peut être pas. Au moins j’ai testé, je connais mais je ne veux pas que par leur utilisation commenter et aimer des photos deviennent des contraintes.

Voilà pour ma petite expérience. Et vous faites vous partis de ces PODs? Avez vous de bonnes ou mauvaises expériences à partager ?

fullsizeoutput_1573.jpeg

J’ai écrit cet article d’une traite pendant ma semaine de job d’été alors ne m’en voulez pas il y a un petit peu de fatigue qui parle avec moi. En tout cas je vous fait de gros bisous et vous souhaite une bonne fin de semaine. Paraîtront très très rapidement sur le blog, un look a shooter en soldes, une présentation de la jolie ville de Forcalquier, un Vlog sur mes vacances dans le Sud! Qui sera là ? :*

En tout cas sachez que chaque jour je prends un grand plaisir à prendre des photos pour le blog et Insta, que je passe des heures à écrire mes articles mais que je suis tellement heureuse de le partager de voir qu’un peu plus chaque jour vous venez découvrir mon baby univers blog ! ❤

Merci à Iris du blog Apprendre à rêver pour m’avoir donner un premier avis sur cet article ❤

Publicités

22 réflexions sur “Après un mois d’utilisation des POD sur Instagram…

  1. Je suis dans un groupe facebook français de POD, mais je n’en ai jamais fait. Je n’ai pas envie de me forcer à liker et commenter, du moins, c’est ce que j’imaginais. Au final, tu as pu faire un POD avec des personnes de ton univers et qui te ressemblent, ce qui est au final génial. Je ne vois pas ce qu’il y a de mal avec les PODS si c’est pour aider de beaux comptes et être aidée en retour. Je pense tenter l’expérience un jour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s